Découvrez l’Histoire du Débarquement à travers notre parcours d’exposition !

6 juin 1944 : Jour J a Utah Beach

Les premiers bombardements sont constatés vers 23h, le 5 juin, sur Saint Martin de Varreville. A partir de 00h15, 13 000 parachutistes des 82ème et 101ème divisions aéroportées sont largués derrière les lignes ennemies. Ils ont pour mission d’affaiblir les troupes allemandes et d’empêcher l’arrivée des renforts. Ils facilitent ainsi le débarquement des soldats sur la plage puis leur progression dans les terres.

L’opération Overlord est lancée!

S’enchaine alors une chronologie d’évènements minutieusement planifiés qui met en scène les différentes forces militaires.

Les forces navales

C’est la Force « U », stationnée au large des côtes, qui a pour mission d’attaquer l’ennemi à Utah Beach et de protéger les fantassins qui débarquent sur la plage.
Repérée aux premières lueurs du jour par les sentinelles allemandes postées sur la plage, la puissante flotte alliée entame le bombardement des côtes à 5h36.
Jusqu’à 6h09, les puissants cuirassés, les croiseurs et destroyers pilonnent sans relâche les différents points d’appuis côtiers et les batteries d’Azeville et de Crisbecq.

Parmi ces navires de guerre, on retrouve, entre autres, le USS NEVADA, rescapé de l’attaque japonaise de Pearl Harbor, le USS BAYFIELD, le USS BLACK PRINCE.

Un véhicule amphibie LVT 2, témoin du débarquement est exposé au Musée.

séquence 10 vue aérienne du Gooseberry101 bateaux bateau

Les forces aeriennes

Pour renforcer le rôle des forces navales, une escadre aérienne entre en action. De 6h10 à 6h25 du matin, des bombardiers B26 de la 9ème USAAF pilonnent les lignes ennemies sur 4 kilomètres de côtes, à basse altitude. Ils facilitent ainsi le débarquement des fantassins prévu à 6h30. Les bombardiers du groupe Lorraine lâchent un écran de fumée devant l’armada pour les cacher des tirs allemands et enfin, les chasseurs du groupe Berry survolent le champ de bataille en prévision d’éventuelles ripostes aériennes de la Luftwaffe.

La synchronisation des actions est primordiale. Si les avions continuent de pilonner leurs cibles après 6h25, ils risquent de toucher les hommes débarquant sur la plage. C’est une mission à hauts risques, effectuée par des hommes d’exception.

Le Major David Dewhurst est l’un de ces hommes. Il appartient au 386ème Bomb Group et commande la dernière formation qui largue ses bombes, cinq minutes avant l’Heure H. Il pilote un des B26 Marauder, modèle que vous pouvez admirer dans le hangar d’exposition du Musée.

Né à San Antonio et diplômé de l’Université du Texas en 1940, David Dewhurst s’engage dans l’armée de l’air six mois avant Pearl Harbor, à l’âge de 22 ans. Remarqué pour ses qualités de pilote, il intègre le 386ème groupe de bombardement, les Crusaders, où il participe à la mise au point du pilotage des bombardiers Marauder B26.

Apres avoir épousé Martha Harris, il est envoyé avec son équipage à bord de leur B26 Marauder Dinah Might sur la base aérienne de Great Dunmow, en Angleterre. Il devient chef d’escadron et comptabilise quatre-vingt-cinq missions avant son retour aux USA.

Un point culminant de sa carrière reste l’exploit qu’il réalise le jour J avec ses hommes. Cinq minutes seulement avant l’heure H, ils larguent 96 tonnes de bombes directement sur le WN5, contribuant ainsi au succès du débarquement à Utah Beach.

De retour au Texas, David Dewhurst meurt prématurément dans un accident en 1948, laissant derrière lui deux jeunes garçons, David et Gene.

Survol d'avion Survol d'avion sur la plage d'Utah Beach Avions

Les forces terrestres

Après une nuit en mer, secoués par la tempête et des heures d’attente interminables, entassés dans des barges, une première vague de la 4ème DI débarquent sur la plage de Utah Beach à 6h30. Ils sont suivis par les hommes de la 90ème DI.

La traversée de cette plage semble sans fin. Après 200 mètres dans l’eau, affaiblis par 25 kilos d’équipement sur le dos, les soldats doivent parcourir 500 mètres sous le feu de l’artillerie allemande.

Heureusement, l’action des forces navales et aériennes a considérablement fragilisé les lignes ennemies. En à peine une demi-heure, les soldats atteignent la protection du mur anti char.

Quelques minutes après l’heure H, 28 Shermans amphibies du 70ème Bataillon de chars atteignent la plage.

Le débarquement à Utah Beach est un succès!

Dans la confusion des premières heures du débarquement, les GI’s ont débarqué à deux kilomètres au sud de l’endroit initialement prévu. C’est le Général Théodore Roosevelt qui prend l’importante décision de tout de même engager ses hommes pour progresser dans les terres. Il dira « Nous allons commencer la guerre à partir d’ici ».

Au soir du 6 juin 1944, 23000 hommes ont foulé le sable de la plage de Utah Beach.

L’engin emblématique de cet évènement c’est la barge d’assaut LCVP, surnommée « barge de Higgins », dont un très bel exemplaire est présenté dans le musée.

A l’étage, la salle panoramique offre une vue spectaculaire de la plage de Utah Beach et relate tous ces évènements au travers de témoignages vidéo saisissants et d’une mise en scène très réaliste.